Au moins 3 morts dans une attaque au couteau le jour de l’Indépendance près de Tel-Aviv: des médecins israéliens – National

Les médecins israéliens disent qu’au moins trois personnes ont été tuées dans une attaque au couteau près de Tel-Aviv jeudi soir.

La police a déclaré qu’elle soupçonnait qu’il s’agissait d’une attaque de militants et que l’agresseur s’était enfui dans un véhicule. Les forces de sécurité ont érigé des barrages routiers dans la zone autour de laquelle les meurtres ont eu lieu, dans la ville d’Elad, et un hélicoptère a pu être vu en vol stationnaire au-dessus de la zone.

Lire la suite:

Poutine s’est excusé pour l’affirmation du ministre des Affaires étrangères qu’Hitler avait une ascendance juive : le Premier ministre israélien

Le service d’urgence du Magen David Adom a déclaré que trois personnes avaient été tuées et quatre autres blessées ; deux des blessés étaient dans un état grave.

Le groupe militant palestinien Hamas, qui dirige la bande de Gaza, a salué l’attaque et l’a liée à la violence sur un lieu saint à Jérusalem, mais n’en a pas revendiqué la responsabilité.

L’histoire continue sous la publicité

« La prise d’assaut de la mosquée Al-Aqsa ne peut rester impunie », a déclaré le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem. “L’opération héroïque de Tel-Aviv est une traduction pratique de ce contre quoi la résistance avait mis en garde.”

Israël a célébré jeudi son jour de l’indépendance, une fête nationale festive au cours de laquelle les gens organisent généralement des barbecues et assistent à des spectacles aériens.

L’identité de l’agresseur n’était pas encore connue. Mais les tensions israélo-palestiniennes sont montées en flèche ces dernières semaines, à la suite d’une série d’attentats en Israël, d’opérations militaires en Cisjordanie occupée et de violences sur le lieu saint de Jérusalem.


Cliquez pour lire la vidéo :







Le nouveau gouvernement israélien remporte le vote à la majorité, mettant fin au mandat de Netanyahu


Le nouveau gouvernement israélien remporte le vote à la majorité, mettant fin au mandat de Netanyahu – 13 juin 2021

L’enceinte de la mosquée Al-Aqsa est le troisième site le plus sacré de l’Islam et est construite sur une colline qui est le site le plus sacré pour les Juifs, qui l’appellent le Mont du Temple. Il se trouve au cœur émotionnel du conflit, et les Palestiniens et la police israélienne s’y sont affrontés à plusieurs reprises ces dernières semaines.

L’histoire continue sous la publicité

La police israélienne est entrée sur le site pour évacuer les manifestants palestiniens jeudi, après la reprise des visites juives interrompues pour les fêtes musulmanes.

Alors que les visites reprenaient, des dizaines de Palestiniens se rassemblaient, scandant « Dieu est le plus grand ». Des échauffourées ont éclaté lorsque la police est allée arrêter l’un d’entre eux. La police a tiré des balles en caoutchouc sur l’esplanade tentaculaire alors que certains Palestiniens s’abritaient à l’intérieur de la mosquée elle-même. La police a pu être vue plus tard juste à l’intérieur d’une entrée de la mosquée barricadée.

La police a déclaré avoir répondu à des dizaines de personnes qui criaient à l’incitation et lançaient des pierres, et qu’un policier a été légèrement blessé. Le service d’urgence du Croissant-Rouge palestinien a déclaré que deux Palestiniens avaient été transportés à l’hôpital après avoir été frappés à coups de matraque.

Lire la suite:

Les forces israéliennes tuent un Palestinien après avoir tiré sur un bar de Tel Aviv

Contrairement aux affrontements précédents, des témoins palestiniens ont déclaré qu’il n’y avait pas eu de jets de pierres au départ. Certains de ceux qui s’étaient réfugiés à l’intérieur de la mosquée ont commencé à lancer des pierres et d’autres objets lorsque la police est entrée dans le bâtiment. Les témoins ont parlé sous couvert d’anonymat pour des raisons de sécurité.

En vertu d’arrangements informels connus sous le nom de statu quo, les Juifs sont autorisés à visiter le site mais pas à y prier. Ces dernières années, ils se sont rendus en nombre toujours croissant avec des escortes policières et beaucoup ont prié discrètement, provoquant la colère des Palestiniens ainsi que de la Jordanie voisine, qui est le gardien du site. Les Palestiniens craignent depuis longtemps qu’Israël envisage de prendre éventuellement le contrôle du site ou de le diviser.

L’histoire continue sous la publicité

Israël dit qu’il est déterminé à maintenir le statu quo et accuse le groupe militant islamique Hamas d’inciter à la récente violence.

© 2022 La Presse Canadienne