La pandémie de COVID-19 a tué près de 15 millions de personnes dans le monde, y compris des décès indirects: OMS – National

L’Organisation mondiale de la santé estime que près de 15 millions de personnes sont décédées directement ou indirectement du COVID-19 en 2020 et 2021.

L’OMS a fourni une fourchette de 13,3 millions de décès à 16,6 millions entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021, des décès qui, selon elle, ont été causés jeudi par la pandémie de COVID-19.

Les décès ont été calculés en trouvant la différence entre le nombre de décès survenus et le nombre attendu s’il n’y avait pas de pandémie de COVID-19 sur la base des données des années précédentes.

Lire la suite:

2 nouvelles sous-variantes d’Omicron derrière le récent pic de COVID-19 en Afrique du Sud: OMS

L’OMS appelle les décès «surmortalité», qui comprend les décès indirectement dus au COVID-19, tels que son impact sur les systèmes de santé et la société. Par exemple, un décès dû à l’impossibilité d’accéder à des soins réguliers en raison d’une surcharge des soins de santé serait compté.

L’histoire continue sous la publicité

Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré dans un communiqué que l’estimation récemment révélée montre que tous les pays doivent investir dans “des systèmes de santé plus résilients qui peuvent soutenir les services de santé essentiels pendant les crises, y compris des systèmes d’information sanitaire plus solides”.

“L’OMS s’est engagée à travailler avec tous les pays pour renforcer leurs systèmes d’information sanitaire afin de générer de meilleures données pour de meilleures décisions et de meilleurs résultats”, a-t-il déclaré.

Lire la suite:

Le Canada a enregistré plus de 19 000 « décès supplémentaires » pendant la pandémie de COVID-19 : StatCan

L’organisation a utilisé les « meilleures données disponibles », mais a noté que des investissements limités dans les systèmes de données dans de nombreux pays avaient un impact sur l’exactitude de l’estimation.

L’Université Johns Hopkins avait précédemment signalé au début de mars 2022 que plus de six millions de personnes étaient mortes du virus, tandis que Statistique Canada a signalé en novembre 2021 que le Canada avait enregistré plus de 19 000 décès supplémentaires dus à la pandémie.

L’OMS a déclaré que 84% des décès en excès signalés se sont produits en Asie du Sud-Est, en Europe et dans les Amériques, et 68% d’entre eux sont survenus dans 10 pays. Les pays à revenu intermédiaire représentaient 81 % des décès excédentaires, tandis que les pays à revenu élevé représentaient 15 % des décès et 4 % pour les pays à faible revenu.

Le nombre de morts dans le monde se répartit entre 57% d’hommes et 43% de femmes, et était plus élevé chez les personnes âgées.

© 2022 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.